Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

L'économie mauve

L’avènement d’un monde multiculturel et polycentré replace la diversité des cultures au cœur des préoccupations de l’entreprise. Cette culturalisation, dictée par la géographie, correspond de facto à une diversification au niveau mondial de l’offre de biens et services. Cette tendance à la diversification est renforcée, particulièrement dans les économies avancées, par une remise en cause du tout-quantitatif et une aspiration de plus en plus forte pour lui substituer une économie de la qualité. Cette économie de la qualité s’assimile en grande partie à un enrichissement culturel. Le phénomène de culturalisation de l’économie, dans ses dimensions horizontale et verticale, constitue ainsi une nouvelle tendance de fond. Une économie culturalisée est d’autant plus chargée d’avenir qu’elle représente un potentiel de croissance. Elle repose sur des bases largement immatérielles et s’accorde ainsi avec l’impératif de sobriété auquel l’économie est maintenant confrontée, pour des raisons essentiellement écologiques. Le réservoir de croissance considérable lié à la culturalisation appelle à une stratégie d’ensemble. Pour les entreprises, il s’agit à tous les niveaux de production d’identifier clairement les leviers reposant sur les phénomènes de la culturalisation. En outre, il s’agit d’être en mesure d’évaluer objectivement l’apport de l’entreprise à l’enrichissement de la diversité culturelle. Les pouvoirs publics doivent adapter le système éducatif afin de renforcer l’acquisition des compétences requises par la transition mauve. Ils doivent également favoriser l’observation et le pilotage de la culturalisation, en ayant recours à des mécanismes incitatifs (aide au financement de la transition, valorisation des bonnes pratiques…). Il serait souhaitable que les institutions internationales, notamment l’UNESCO et l’OCDE, développent des travaux statistiques sur les liens entre l’économique, le culturel et le bien-être.

Les commentaires sont fermés.