Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Autant que faire se peut

  • Le paradis retrouvé grâce à un hélicoptère

    Un récent séjour dans l'Allier chez des amis a été pour moi l'occasion de deux expériences : effectuer un vol en hélicoptère ; et découvrir ma prochaine destination de vacances. Un petit coin de paradis qui porte le nom de gorges de la Sioule. Mes amis me l'ont tellement bien vendue lors de notre vol en me la présentant dans les moindres détails. A quelques kilomètres à l'ouest de Vichy, entre Montluçon au nord et Clermont-Ferrand au sud, voici un petit Eden pour les amateurs de balades. Ces gorges se sont créées avec le temps qui passe, avec l'érosion menée siècle après siècle par les eaux de la Sioule, avec les pluies diluviennes et les ensoleillements successifs ! C'est la nature seule qui a choisi de nous offrir ce paysage. Après avoir creusé lentement dans cette pierre dure, le cours d'eau a formé la vallée. Cette rivière auvergnate, née près du Mont-Dore, court se jeter dans les eaux de l'Allier. Mais avant ce mariage, elle offre un cadre étonnant pour de nombreuses promenades à pied, à cheval ou en canoë, qui sont offertes aux amateurs de beaux paysages, de pêche et de découvertes. Tantôt sur les hauteurs dominant cette vallée, tantôt dans les profondeurs longeant la rivière, les découvertes sont nombreuses. Eglises, moulins, et châteaux, mais aussi viaducs, barrages et ponts, comme le très ancien Pont-de-Menat, un magnifique « dos-d'âne » servant de trait d'union entre les deux rives. Autre exemple avec le château de Chouvigny qui se trouve au sommet d'un pic rocheux et semble encore surveiller les eaux de la Sioule. Il veille sur ce passage séculaire ; il a veillé à la tranquillité des marchands du Moyen Âge comme il veille à l'épanouissement des randonneurs du XXIe siecle. Et puis il y a Château-Rocher qui surplombe cette vallée offrant ses ruines qui se découpent sur un ciel d'azur... Et enfin, installée dans cette vallée, voici Châteauneuf-les-Bains, station thermale à laquelle plus de 20 sources donnent toute sa valeur. Il y en a pour tous les goûts dans ces gorges de la Sioule. Que l'on soit purement sportif, que l'on soit passionné de vieilles pierres, que l'on soit amoureux de la nature ou que l'on soit tout simplement amateur des belles choses... A pied, à vélo, à cheval, en canoë, et même en hélicoptère ! C'est décidément un coin fait pour tous ! Retrouvez toutes les infos sur cette expérience de vol en hélicoptère en suivant le lien.

  • Les processus sédimentaires sur Mars

    Dans les roches sédimentaires de Mars, les concentrations en éléments traces lithophiles, métaux et semi-volatiles quantifiés par la LIBS de ChemCam mettent en évidence divers processus d’altération qui se sont produits selon des conditions environnementales distinctes. Nous allons donner ci-dessous quelques exemples de résultats, élément par élément. Durant les 100 premiers sols martiens, le rapport K/Rb mesuré par Ollila et al. (2014) dans les roches, sables, grains et sols varie considérablement (entre 1070 et 100), témoignant de la diversité des matériaux sédimentaires de Gale. La majorité des cibles présentent un rapport K/Rb proche de celui de la croûte continentale terrestre égal à 291. On notera quelques grains grossiers à plus faible rapport K/Rb en comparaison à la plupart des roches de Gale : leur plus forte teneur en Rb est liée à la prédominance de feldspaths alcalins peu altérés qui a favorisé les substitutions K-Rb. Des enrichissements en lithium, rubidium, strontium et barium dans des matériaux sédimentaires analysés par ChemCam durant les 100 premiers sols martiens, ont été associés à l’adsorption de ces éléments à la surface de minéraux argileux, indiquant donc des processus d’altération aqueuse probablement basse température. Comme nous l’avons vu précédemment, la présence de fluorine potentiellement contenue dans des micas et des fluoro-apatites disséminées à Yellowknife Bay et Murray, suggère une origine détritique depuis une source sûrement magmatique. Des minéraux secondaires contenant de la fluorine (e.g. fluorites) ont été également observés à Rocknest et Garden City, suggérant soit de l’altération aqueuse basse température à faible rapport eau-roche, soit au contraire une circulation d’un fluide hydrothermal chaud (200°C). Dans les roches sédimentaires de Yellowknife Bay et Kimberley, des teneurs en manganèse anormalement élevées ont été mesurées : de fines couches de MnO2 recouvrent la surface de fractures à Kimberley et de matériaux sédimentaires à Yellowknife Bay. La précipitation de ces oxydes nécessite une atmosphère martienne bien plus oxydée qu’elle ne l’est actuellement, ce qui témoigne d’une histoire atmosphérique passée (post Hespérien tardif) bien plus complexe qu’un simple modèle d’atmosphère réductrice.

  • Trump, jusqu'à la Chine

    A l'occasion d'un séminaire en Chine la semaine dernière, j'ai participé à un échange très intéressant concernant les élections américaines. J'ai notamment évoqué avec d'autres participants l'éventuelle victoire de Donald Trump. A l'heure actuelle, tous les gens de pouvoir s'emploient à décrédibiliser ce dernier. Démocrates, républicains : tous se déclarent contre lui, et espèrent ainsi faire barrage au milliardaire. Mais c'est à mon sens une manière de lui faire un boulevard bien dégagé vers la victoire. Pourquoi ? Parce que Trump est avant tout le candidat des anti-systèmes. Alors plus les élites tireront à boulets rouges sur le candidat, et plus les mécontents auront envie de voter pour lui. En croyant bien faire, les personnalités publiques ne font donc qu'apporter de l'eau au moulin du milliardaire. C'est un phénomène similaire qui est à l'oeuvre en France depuis les années 2000 : on n'appelle plus à voter pour quelque chose, mais à voter contre quelqu'un. Et ce positionnement absurde, où l'on ne propose plus rien de constructif, contribue à chaque fois à faire avancer le front national qui propose quant à lui un programme concret. Peu importe au fond que son programme soit absurde pour peu qu'on le dissèque un peu : si un politique passe plus de temps à disséquer ce programme qu'à mettre en avant le sien, alors c'est le parti de l'extrême qui remporte la partie. Il peut perdre cette bataille-ci, mais finira fatalement par remporter la guerre. Sous couvert de bonnes intentions, les élites font donc exactement ce qu'il faut pour contribuer à ce que le piège se referme. Quoi qu'il en soit, à mesure que la date des élections approche, l'élection de Trump devient une réalité de plus en plus concrète à laquelle il faut nous préparer. Même si les sondages sont en faveur d'Hillary, ces derniers ont largement failli jusqu'ici à prévoir l'arrivée de Trump. Et pour moi, la plus grande erreur de la candidate démocrate est justement de s'appuyer coûte que coûte sur les statistiques pour prendre ses décisions. Quoi qu'il en soit, j'ai bien apprécié ce séminaire. D'ailleurs, je vous mets en lien l'agence qui s'en est occupée. J'ai trouvé l'organisation particulièrement réussie. A lire sur le site de l'Agence Séminaire en Chine.